Jérôme Decourcelles sur ondes positives

par LSA IDF / 1 mai 2021 à 10:04 Mise à jour 5 mai 2021 à 22:17

Il y a des hommes qui aiment se lancer des défis. La vie de Jérôme Decourcelles ressemble à une course vers la vie riche d'expériences multiples. Homme de théâtre, musicien, écrivain, scénariste, comédien... il est devenu journaliste radio en 1993 sur Espace FM :" J'ai reçu mon premier cours de journaliste en parlant de politique, sport, société et météo. Cela a été formateur." L'esprit sans cesse en éveil, avide de nouveautés il lance une émission sur le sport au féminin en 2016, puis, sur la bande FM, une émission réunissant sport au féminin et handisport. Viré en 2018 pour avoir donner des résultats féminins et handisport à l'antenne, il créée, en 2019, sur une webradio, une émission réunissant culture et sport consacrée à toutes et à tous, valides, handi et sport adapté.

Le plaisir au micro sur Vrai Plus TV


En janvier 2021, sur Radio Vrai, il lance une émission de sport qui donne une couleur rayonnante sur les ondes de Vrai Plus TV :" Le handicap doit être une force face à la peur de l'inconnu. C'est un peu mon bâton de pèlerin. On ne devrait pas avoir d'aprioris tant que l'on ne va pas voir. Il faut juste apprendre à connaître, se connaître aussi. "

A 50 ans, avec ses cheveux ébouriffés et ses lunettes d'intello il ressemble à un jeune étudiant grimpant sur les barricades en 68. "Né à Paris en 1970 je me sens toutefois plus Bourguignon" confie t-il. Sa révolution, c'est le partage des émotions, des expériences. Il saute de l'une à l'autre : "J'écris depuis l'âge de 8 ans, des pièces de théâtre, des scénari de films, cela m'a servi quand je suis revenu à mes amours de radio en 2016". Lors d'un reportage il découvre le sport adapté lors d'un meeting :" Nous étions seulement deux avec un collègue de France Inter. Je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose, en parler. Je suis revenu avec une idée en plus pour l'émission".

"Lhumain n'a pas de frontière " 


A Vrai Pus TV, avec la nouvelle émission Parasport en Vrai, tous les mercredis, à 20h15, il s'éclate, s'appuie sur l'animateur Viknesh Abn :" Le handicap m'a enrichi par sa connaissance. J'ai l'impression de servir à quelque chose. L'union fait la force car l'humain n'a pas de frontière. Le terme handi me dérange car 83% des handicapés naissent valides. Pour moi, il n'y a que des sportifs et des sportives." Jérôme est un hommed'espoir : " J'ai l'impression que cela bouge toutefois avec cette équipe de France unifiée qui partira pour Tokyo." Il dégage une autorité indulgente et joviale en se doublant d'un humanisme en qui certains chants lui font trouver les voies de sa plénitude.

Une timidité maladive guérie par le théâtre 


Le jeune Jérôme a découvert le sport à 7 ans. Cela a été la marche athlétique à l'AS Pierrefite jusqu'au trekking aujourd'hui : "J'adore les trucs durs, les challenges" Enfant d'une timidité extrême, il découvre le théâtre " je n'avais plus l'impression d'être seul " rêve de devenir prof d'Histoire ou travailler pour le domaine de la trisomie. Cela sera en fin de compte des études de comptable et un travail à la Poste :"Le dernier métier que je voulais faire". Celui qui lisait les pages roses historiques de la deuxième partie du dictionnaire étant enfant va toucher du doigt son premier rêve en écrivant un scénario sur le héros bourguignon devenu slave, Samo, né au VIIe siècle, puis un livre après cinq ans de recherches. " Chaque détail a son importance pour moi. Je suis aussi dur avec moi que je suis patient avec les autres." Actuellement, Jérôme s'ouvre vers de nouveaux horizons à l'antenne : "Je suis un peu le papy mais on ne doit pas être formaté. J'aime apprendre toujours et encore." Membre de la Société des Amis de Victor Hugo, il a un autre projet en préparation : écrire une oeuvre ayant un rapport avec Victor Hugo dont il a dévoré tous les livres et dont il partage le goût de la méditation en marchant. Les chemins de l'existence qui peuvent obéir à des destinations mystérieuses. L'utile fait alors escorte à l'agréable.
Pascal Pioppi

HAUT