C'était la reprise à La Courneuve

par LSA IDF / 16 juin 2022 à 16:50 Mise à jour 16 juin 2022 à 19:10

Soleil, ambiance campagnarde en plein coeur du Grand Paris 

Sur le domaine UCPA très spacieux de La Courneuve (93) a eu lieu le championnat de France para équitation adaptée jeudi 16 juin. Un soleil radieux (même un peu chaud pour beaucoup qui ont tombé la veste) et une ambiance très campagne avec un repas champêtre avec les bénévoles mobilisés dont Jade Galeazzi de la Ligue IF.

Pour cette reprise il n'étaient qu'une petite quarantaine à avoir fait le déplacement, les chevaux étant fournis par l'UCPA. Un championnat placé sous le regard attentif du juge-arbitre et de Bruno Hennebelle le président de la Ligue Ile-de-France venu avec la coordinatrice Camille Duchamp

Petits portraits de passionnés rencontrés ...

Fabien Paillard (Président CDSA 93)

" Il a fallu réagir très vite pour ce championnat. L'important était de renouer avec la compétition après la COVID. Certes, nous n'étions pas nombreux mais c'est bien de repartir ainsi doucement dans une ambiance familiale On ne peut être qu'optimiste pour la suite. Et puis, à titre personnel, j'étais presque dans mon jardin ici à La Courneuve  car je suis né juste derrière le terrain. L'endroit où j'ai passé mon enfance."

Laurie Descouture (cavalière) 

" Ce matin au dressage j'avoue que j'ai été déçue. Pas grand chose n'a marché. L'attente a été peut-être trop longue. Mon "Tornado" que j'appelle Toto a eu trop chaud et moi je n'étais pas bien. C'était la première fois que nous venions ici et d'habitude il est dans sa bulle mais il a été un peu perdu. Après, au CSO, avec un cheval que je ne connaissais pas c'était mieux même si j'ai eu un peu le trac. On fini sans faire tomber de barres et cela m'a vraiment touché de le faire avec ce cheval.

Maintenant, place aux vacances après un dernier concours dilmanche. On remettra cela très sérieusement en septembre car il y a une qualification à aller chercher pour les Global games à Vichy en 2023. Pas une mince affaire "

Sébastien Duluc (cavalier)

" J'ai 36 ans et je fait de l'équitation depuis mes dix ans. Je pratique aussi le golf mais j'adore l'équitation. Je n'ai jamais eu peur même quand j'ai subi une rude chute, ma première en me déboitant le coude. C'est certain j'ai eu mal mais même si j'ai dégusté je suis remonté sur le cheval sans avoir peur. Il n'y a pas eu de problème. 

J'adore les chevaux, m'en occuper, les caresser et aussi être au galop mais là je suis très concentré car cela va vite. " 

Sarah Chabaye (monitrice UCPA) 

"J'enseigne l'équitation adaptée depuis deux ans. Je trouve cela très instructif. Les chevaux s'adaptent au public en sentant les difficultés, la peur et le handicap. En tant qu'enseignante je dois aussi adapter mon langage et ma pédagogie à chacun avec un ensemble d'exercices ludiques. Nous ne sommes pas là pour la progression pour amener à la haute compétition mais pour le bien-être personnel" 

HAUT